IngénierieModèles › Énergie secourue

Énergie secourue

Ce Modèle permet d'apporter de l’énergie en cas de défaillance d’une alimentation, dans un système stationnaire. Le passage sur le mode secours est rare (les batteries sont peu sollicitées).

Type de basculement automatique sur l’énergie secourue

  • Transfert switch : à la disparition du secteur, un relais bascule automatiquement sur l'énergie secourue. Il y a un temps de transfert (quelques dizaines de ms) lié à l’électronique.
  • On line : la puissance consommée est fournie par le système d'énergie secouru, lui-même alimenté par le secteur. Il n’y a pas micro-coupure, puisque l’électronique est sollicitée en permanence.

 

Principe de fonctionnement des "systèmes d'alimentation secourue"

2 prises sont disponibles pour alimenter vos différents consommateurs :
- 1 prise non secourue, directement liée à la présence ou non du secteur en entrée du système d'énergie.
- 1 sortie secourue, qui assure une source d'énergie provisoire en cas de coupure secteur, volontaire ou non. Cette sortie est alimentée quand le système est sous tension secteur et reste alimentée si l'entrée secteur est coupée

En cas de panne secteur, l'autonomie de la sortie secourue dépend de la puissance des consommateurs branchés et du système d'énergie utilisée.


Solutions issues de ce Modèle

  • Pack d'Énergie Autonome pour balisage de grue. En savoir plus.
  • Éclairage d'un tunnel en chantier par deux rampes branchées en parallèle : en temps normal, tous les éclairages sont allumés (éclairage maxi) ; en cas de panne secteur, la rampe branchée sur la prise directe s'éteint (détection de l'anomalie) mais l'autre rampe branchée sur la prise secourue reste allumée (évacuation sans panique). En savoir plus.
  • Alimentations autonomes secourues, pour le déploiement ou le repli d'éoliennes en zone temporairement non alimentée en électricité (ex : lors du passage annoncé d'une tornade). En savoir plus.